Révélations, voir et croire

Sous la Nef du grand-Palais, comme autant d’éclats de verre diffractant la lumière, les métiers d’art ont offert un spectacle magistral pour cette édition 2019.

La biennale, qui accueille depuis 2013 les talents du Craft – selon le terme consacré – offre une vitrine aussi incomparable que nécessaire aux créateurs les plus chevronnés de l’artisanat d’art et de la création contemporaine.

A quoi faut-il s’attendre lorsque l’on pénètre un lieu habité par l’incandescence des matériaux, le crépitement des synapses et le souffle métissé des cultures ? Révélations.

previous arrow
next arrow
Slider

Il est toujours étonnant de trouver ce que l’on ne cherchait pas, tout en étant préparé à cette rencontre.

La sérendipité existe donc aussi en tant que spectateur, et être frappé en plein cœur par la poésie d’une mosaïste, l’audace d’un ébéniste ou la passion d’une brodeuse relève d’une expérience proche de la béatitude.

previous arrow
next arrow
Slider

De plans larges en zooms obsessionnels, la découverte se joue en séquences saccadées mais l’équilibre s’atteint au dernier palier, comme une épiphanie : ce qui anime l’homme demeurera irrésolu mais ce qu’il créé en apaise la fébrile attente. Au moins jusqu’à la prochaine édition.

Le mystère de l’inspiration, l’évidence de la création.

The mystery of inspiration, the evidence of creation

Under the Nef du Grand-Palais, like so many glass shards that dim the light, the crafts offered a masterful show for this 2019 edition.

The biennial, which has been hosting Craft’s talents since 2013 – according to the term dedicated – offers a showcase that is as incomparable as it is necessary for the most experienced creators of art crafts and contemporary creation.

What to expect when entering a place inhabited by the incandescent of materials, the crackling of synapses and the mixed breath of cultures? Revelations.

It is always surprising to find what we were not looking for, while being prepared for this meeting.

Serendipity therefore also exists as a spectator and being struck in the heart by the poetry of a mosaic, the daring of a cabinetmaker or the passion of an embroiderer comes from an experience close to beatitude.

From broad shots to obsessive zooms, the discovery is played in jerky sequences but the balance is reached at the last level, like an epiphany: what animates the man will remain unresolved but what he creates soothes the feverish expectation. At least until the next edition.